(Le Sillon Belge)

Vu son nom, ce canard serait originaire de la vallée de la Semois en Belgique. Quelques hybrides de colverts et d’autres canards de surface ont été rencontrés à l’état sauvage. On pourrait donc penser que le canard de la Semois provient d’une mutation blanche du colvert, qui se serait particulièrement bien fixée, à la fois au point de vue des caractères et de l’implantation géographique. Mais nul ne peut être affirmatif à 1OO%. En tout cas, il ne s’agit pas de l’albinos du colvert et il est typiquement belge.

Le canard de la Semois est assez petit. Il n’existe qu’un coloris de plumage, le blanc. Par ailleurs, ce canard peut être huppé. Le type est celui du colvert avec son plumage uniformément blanc, un bec jaune, toléré tacheté chez la cane, et des pattes jaune orange.

En captivité, le Semois possède des mœurs assez sociables. Il reste toutefois méfiant sauf s’il connaît particulièrement bien son soigneur. Son alimentation doit être étroitement surveillée car il y a une tendance générale à obtenir des sujets trop lourds. Peu difficile, il s’accommode de tout, on lui distribuera des graines et des granulés pour aquatiques d’ornement.

Ce canard s’agrémente d’un parcours de superficie moyenne avec une mare, indispensable pour les soins et la propreté, et d’un terrain gazonné et ombragé. Le nid pourra être constitué d’une boîte à nid posée à même le sol, sous un arbuste ou un conifère. L’incubation est d’une petite trentaine de jours. Les œufs sont semblables en taille à ceux du colvert mais de teinte plus claire. La cane est très prolifique.

La ponte compte en moyenne une dizaine d’œufs et même parfois davantage. La cane peut faire jusqu’à deux pontes de remplacement toutes aussi nombreuses. En général, elle est bonne couveuse et bonne éleveuse. Le canard de la Semois était d’ailleurs souvent utilisé pour la couvaison et l’élevage des aquatiques d’ornement sauvages.

 

Défauts amenant la disqualification en exposition :

Toute difformité anatomique, trop haut ou trop bas sur pattes, trop lourd, port relevé, bec trop long ou trop court, tête grossière ou trop petite.

Chez les huppés : huppe penchée ou fendue, huppes multiples

 

Quelques éleveurs :

DELMOTTE Marie-José                   Ath                             O68/287847

FLORKIN Marc                                Courcelles                   O71/45592O

SURAY Madeleine                           Masnuy-Saint-Jean     O65/227368

DEDONDER Jean                            Zemst                         O15/611635

DELPLACE Johnny                         Essene                        O2/581O134

STEPPE Luc                                      Okegem                      O54/321O55

{flike}