Cher éleveur, 

Maladie de Newcastle : assouplissement des mesures pour les détenteurs amateurs

 

  Le 3 décembre 2018, un Arrêté Ministériel modifiant l’arrêté ministériel du 24 juillet 2018 portant des mesures d’urgence concernant la lutte contre la maladie de Newcastle a été publié. Ces changements signifient un retour à la normale pour les détenteurs amateurs. 


Rassemblements et expositions


Une partie des assouplissements porte sur les expositions et les rassemblements de volailles ou d’oiseaux autres que les marchés ouverts au public. Pour ces évènements, les dispositions suivantes sont en vigueur : obligation d’informer l’Unité Locale de Contrôle de l’AFSCA, présence obligatoire d’un vétérinaire, obligation de tenir à jour un inventaire des participants présents, obligation de faire vacciner par un vétérinaire toutes les volailles présentes (poules, dindes, pintades, cailles, faisans, perdrix, ratites, pigeons et paons) et ce, au plus tard 15 jours avant et au plus tôt 9 mois avant le rassemblement. Une attestation établie par le vétérinaire doit servir de preuve de vaccination. L’obligation de vaccination ne s’applique pas aux cailles naines, aux canards et aux oies.


Ventes de volailles 

Les détenteurs amateurs peuvent à nouveau vendre directement leurs volailles à d’autres détenteurs amateurs. Dans ce cas-ci, aucune condition particulière n’y est liée. 

Le nouvel Arrêté Ministériel stipule également qu’un détenteur amateur peut vendre des volailles à des négociants de volailles, mais à certaines conditions précises :
  • Le détenteur amateur doit être enregistré dans Sanitel OU
  • Les volailles doivent être baguées à l’aide d’une bague fermée.

Dans les deux cas, les volailles doivent être vaccinées par un vétérinaire au plus tard 15 jours avant et au plus tôt 9 mois avant la vente. Une attestation établie par le vétérinaire doit servir de preuve de vaccination. 

Pour de plus amples informations à ce sujet, consultez notre site web : http://www.afsca.be/professionnels/productionanimale/santeanimale/newcastle/


Qu'est-ce que la maladie de Newcastle ?

Symptômes et évolution de la maladie

La maladie de Newcastle (ND) ou paramyxovirose est une maladie virale très contagieuse, à laquelle presque toutes les espèces d’oiseaux (sauvages et domestiques) sont sensibles. La maladie est provoquée par le virus ND, dont il existe plusieurs souches. Selon la souche virale et l’espèce avicole atteinte, les symptômes sont plus ou moins aigus :

troubles respiratoires
problèmes digestifs
perte d'appétit
abattement
chute de ponte
En cas d’infection par une souche très agressive, des symptômes nerveux et une forte mortalité peuvent être signalés.

L’homme n’est pas sensible à la maladie. La consommation d’œufs, de viande de volaille et de produits d’origine avicole ne présente pas de risque. Il n’y a aucun danger pour la santé publique.


Transmission

Le virus ND est transmis par contact direct avec des oiseaux infectés, par contact avec du matériel contaminé (par exemple de l’eau ou des aliments contaminés par des excréments) ou par l’air.

Lors de l’éclosion, les poussins peuvent être contaminés au travers de particules virales se trouvant sur les coquilles. 


Prévention et lutte

Depuis 1993, la vaccination est obligatoire en Belgique pour :

toute volaille détenue dans des exploitations de plus de 100 volailles ;
toutes les volailles présentées lors des rassemblements (expositions, concours, marchés etc.) ;
les pigeons participant à des concours (de vols) ou des rassemblements (p.e. expositions).
Grâce à cette vaccination obligatoire, le risque qu’il y ait émergence et dispersion de la ND est relativement faible. Le fait qu’aucun cas de ND n’ait été constaté dans les exploitations professionnelles de volailles depuis 20 ans le prouve. 

La maladie de Newcastle est une maladie à déclaration obligatoire. Ceci veut dire que tout détenteur ou vétérinaire a l’obligation de signaler immédiatement à l'Unité  locale de contrôle de l'AFSCA (ULC) les symptômes pouvant indiquer une contamination par la ND. Suite à cette déclaration l'AFSCA met en œuvre les procédures concernant les examens et la lutte contre la maladie prescrites dans la législation.

Les exploitations avicoles infectées par le virus ND sont assainies (mise à mort et destruction de toutes les volailles). L’exploitation est ensuite nettoyée et désinfectée. Les exploitations voisines et les exploitations de contact sont visitées afin de détecter une éventuelle contamination par le virus ND. Autour du foyer une zone de protection (d’un rayon de 3 km) et une zone de surveillance (d’un rayon de 10 km) sont délimitées. Dans ces zones des mesures restrictives relatives à la vaccination,  à la biosécurité dans les exploitations et au transport de volailles sont en vigueur.

En cas d'une infection de ND chez les pigeons, d'autres mesures sont en vigueur : autour du foyer une zone de 500 m est délimitée dans laquelle toutes les volailles, y compris les volailles appartenant aux particuliers, doivent être vaccinées et dans laquelle des restrictions par rapport au transport sont d'application. Selon la situation dans le foyer, les pigeons infectés sont abattus ou bien les pigeons sont enfermés pendant au moins 60 jours.

Vaccination contre la maladie de Newcastle

Tout détenteur qui détient plus de 100 volailles est tenu de les faire vacciner Dans le cadre de la vacination obligatoire, les responsables doivent faire appel à un vétérinaire agréé pour faire exécuter la vaccination. Dans le cas d’une vaccination dans une exploitation, le vétérinaire remplit et signe le registre de vaccination.

Pour les volailles qui sont présentées lors de rassemblements (les expositions, les concours et les marchés) le vétérinaire signe une attestation de vaccination, dont l’original est destiné au responsable, le vétérinaire en garde une copie.

Pour les pigeons qui participent t à des concours ou à des rassemblements, le vétérinaire signe l'attestation de vaccination.

Le responsable doit présenter cette attestation aux organisateurs pour pouvoir participer aux concours ou aux rassemblements. Le détenteur garde l’original de l’attestation, le vétérinaire en garde une copie.

Le vaccin contre la ND procure une bonne protection contre la maladie (même si la protection n’est pas de 100%) . Si la ND est constatée dans une exploitation de volaille, la réalisation de la vaccination préventive obligatoire est l'une des conditions pour le remboursement des animaux mis à mort.

Les volailles présentées sur un marché en vue de la vente doivent avoir été vaccinées dans les trois mois qui précèdent la vente avec un vaccin adjuvé inactivé.

Le vaccin utilisé doit être autorisé en Belgique.

Source : http://www.afsca.be/santeanimale/newcastle/